Versets de la Bible : Mariage

(Genèse 2:21-24) Le Seigneur Dieu envoya donc à Adam un profond sommeil; et lorsqu'il était endormi, Il tira une de ses côtes, et mit de la chair à la place. Et le Seigneur Dieu forma la femme de la côte qu'il avait tirée d'Adam, et il l'amena à Adam. Alors Adam dit: Voilà maintenant l'os de mes os, et la chair de ma chair. Celle-ci s'appellera d'un nom qui marque l'homme, parce qu'elle a été prise de l'homme. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair.

(Matthieu 19:3-6) Alors les pharisiens s'approchèrent de Lui pour Le tenter; et ils Lui dirent: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour quelque cause que ce soit? Il leur répondit: N'avez-vous pas lu que Celui qui créa l'homme dès le commencement, créa un homme et une femme, et qu'Il dit: A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, et il s'attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair? Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.

(Marc 10:11-12) Et Il leur dit: Quiconque renvoie sa femme et en épouse une autre, commet un adultère à l'égard de celle-là. Et si une femme renvoie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère.

(Marc 12:24-25) Et Jésus leur répondit: N'êtes-vous pas dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu? Car, lorsqu'ils seront ressuscités d'entre les morts, les hommes ne prendront pas de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les Anges dans le Ciel.

(Luc 20:34-36) Jésus leur dit: Les enfants de ce siécle se marient et sont donnés en mariage; mais ceux qui seront jugés dignes du siècle à venir et de la résurrection des morts ne se marieront pas, et ne prendront pas de femme; car ils ne pourront plus mourir, parce qu'ils sont égaux aux Anges, et qu'ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection.

(Luc 16:18) Quiconque renvoie sa femme, et en épouse une autre, commet un adultère; et quiconque épouse celle qui a été renvoyée par son mari, commet un adultère.

(1 Corinthiens 11:27-29) C'est pourquoi quiconque mangera ce pain ou boira le calice du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que l'homme s'éprouve donc lui-même, et qu'ainsi il mange de ce pain et boive de ce calice. Car celui qui mange et boit indignement, mange et boit sa condamnation, ne discernant pas le corps du Seigneur.

(1 Corinthiens 7:10-11) A ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare pas de son mari; si elle en est séparée, qu'elle demeure sans se marier, ou qu'elle se réconcilie avec son mari; et que le mari ne répudie point sa femme.

(Ephésiens 5:22-33) Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Eglise, qui est Son corps, et dont Il est le Sauveur. Or, de même que l'Eglise est soumise au Christ, de même aussi les femmes doivent être soumises à leurs maris en toutes choses. Vous, maris, aimez vos femmes, comme le Christ aussi a aimé l'Eglise, et S'est livré Lui-même pour elle, afin de la sanctifier, après l'avoir purifiée dans le baptême d'eau par la parole de vie, pour Se la présenter Lui-même comme une Eglise glorieuse, n'ayant ni tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et immaculée. De même les maris aussi doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. Car jamais personne n'a haï sa propre chair; mais il la nourrit et la soigne, comme le Christ le fait pour l'Eglise, parce que nous sommes les membres de Son corps, formés de Sa chair et de Ses os. C'est pourquoi l'homme abandonnera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux seront une seule chair. Ce mystère est grand: Je dis cela par rapport au Christ et à l'Eglise. Ainsi, que chacun de vous individuellement aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari.

(Colossiens 3:18-21) Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient, dans le Seigneur. Maris, aimez vos femmes, et ne soyez pas amers envers elles. Enfants, obéissez à vos parents en toutes choses, car cela est agréable au Seigneur. Pères, ne provoquez pas l'indignation de vos enfants, de peur qu'ils ne se découragent.

(Tite 2:4-5) pour enseigner la sagesse aux jeunes femmes, leur apprenant à aimer leurs maris, à chérir leurs enfants, à être sages, chastes, sobres, appliquées au soin de leur maison, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas décriée.

(Hébreux 13:4) Que le mariage soit honoré de tous, et que le lit nuptial soit sans tache; car Dieu jugera les fornicateurs et les adultères.

(1 Pierre 3:7) Vous de même, maris, montrez de la sagesse dans vos relations avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible, les traitant avec honneur puisqu'elles sont, aussi bien que vous, héritières de la grâce de la vie, afin que vos prières ne soient point empêchées.